Rechercher
  • valérie Le Brant-Debois

dyspraxie ? comment s'y retrouver




Il existe plusieurs troubles dys, mais nous nous contenterons ici d'évoquer les troubles dyspraxiques, liés à une prise en charge psychomotrice.

Certains enfants sont vite mis dans des cases comme "lent", "maladroit", "n'écoute pas la consigne", "ne veut pas écrire"..... Les devoirs deviennent une épreuve le soir, avec parfois une réelle souffrance de l'enfant. Attention à ne pas trop vite catégoriser malgré tout, tout enfant maladroit n'est pas dyspraxique nécessairement.

Ce que nous ne voyons pas , c'est que ces enfants doivent développer des ressources immenses pour réaliser de simples gestes qui sont devenus réflexes chez les autres enfants, et la fatigabilité, que cela apporte, entraîne souvent une incapacité à rester attentif et concentré sur la tâche demandée.


Il faut alors se poser la question d'un éventuel trouble dys, une fois rassuré sur les troubles visuels et auditifs.

La dyspraxie entre dans le cadre des Troubles d'Acquisition de la Coordination (TAC). Le bilan psychomoteur seul ne pourra déterminer ce trouble, mais il va participer à l'élaboration du diagnostic avec d'autres bilans complémentaires.











Il faudra ensuite faire appel à d'autres praticiens (ergothérapeute, neuropsychologue...) pour compléter le bilan. Et c'est seulement le neuropédiatre qui pourra poser un diagnostic pour ensuite permettre d'ouvrir un dossier à la MDPH.

La prise en charge en psychomotricité peut démarrer dès la fin du bilan et l'évaluation des troubles rencontrés par l'enfant. Plus rapidement est démarré le travail et plus rapidement, l'enfant pourra observer un amélioration de ses difficultés.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout